Menu Fermer

Les meilleurs conseils pour investir dans la pierre

L’acquisition d’un bien immobilier est une étape importante de la vie, qui nécessite de ce fait réflexion et accompagnement adéquat. Que ce soit dans le cadre d’une location ou dans le but d’y aménager, il est primordial d’avoir les bonnes informations.

 

Vous vous êtes enfin lancé dans l’acquisition d’un bien immobilier et vous souhaitez rapidement le mettre à profit. La location est une piste intéressante, à condition de respecter certaines règles. La première est de déterminer le type de bien. En effet, un appartement ou une maison n’auront ni le même coût ni le même rendement qu’un local commercial ou des bureaux par exemple. Il est de ce fait important de cerner le type d’investissement, à court, moyen ou long terme ? De quel financement disposez-vous pour cette acquisition ? Ce sont autant d’éléments qui sauront orienter votre choix de façon efficace.

Immobilier : Le guide pour acheter un bien immobilier

Investir dans la pierre, autrement dit dans le secteur immobilier, locatif ou non, demeure l’un des investissements les plus sûrs. Pour peu que ce soit fait dans les règles de l’art. La première question à se poser au début du processus d’acquisition est la suivante : « quel type de bien “? Acheter un appartement ou une maison à habiter ou louer ne se fait pas toujours dans les mêmes conditions que l’achat de bureaux par exemple. Les critères de choix diffèrent très souvent et ce qui peut rendre un local commercial attractif sera rédhibitoire pour une maison ou un appartement. Le second critère est le mode de financement de votre bien. Avez-vous souscrit un prêt immobilier avec ou sans apport ? Utilisez-vous exclusivement vos fonds propres ? Ou alors faites-vous appel à une SCPI ? Ces questions sont le préalable nécessaire à tout projet d’acquisition de biens.

Si à l’inverse, vous souhaitez vous défaire de votre bien, il est primordial de définir clairement les modalités. La vente est-elle confiée à un tiers, notaire courtier ou agence ? Quelles sont les commissions ? Les avantages et les inconvénients ? Sinon quel est l’intérêt de vous en charger vous-même ? Le prix de vente peut-il être négocié ? Il faut garder à l’esprit que de même que l’acquisition, la mise en vente d’un bien immobilier nécessite une certaine préparation.

 

Acheter un bien immobilier pour le louer

L’achat d’un bien immobilier locatif est une décision importante qui demande un minimum de préparation et surtout de la méthode et de la rigueur. La première étape, quasi incontournable est celle de l’étude de marché. Elle vous permet, en fonction de votre besoin de déterminer le type de bien adéquat. Investir dans l’immobilier commercial ou des bureaux est par exemple une option à laquelle on ne pense pas spontanément et pourtant, qui offre un bon retour sur investissement. Si vous souhaitez en revanche investir dans un bien plus classique, acheter un appartement ou une maison est tout à fait indiqué. Ce choix étant fait, il est temps de passer à l’étape suivante qui est celle du repérage. Dans le cas où vous avez choisi un local commercial, il est important de tenir compte de sa situation géographique. Le lieu et les commodités qu’il offre impacteront certainement le prix. Cet argument est aussi valable dans le cas où le bien à acquérir est destiné à être habité. Le bien à acquérir ayant été repéré, les renseignements auprès du propriétaire pris, l’état des lieux détaillés à votre disposition, un point doit être envisagé avec votre banque pour les modalités de financement de votre bien.

 

Acheter un bien immobilier pour l’habiter

Les étapes lors de l’achat d’un bien immobilier à habiter sont bien sûr très similaires à celles à suivre pour l’acquisition de bien immobilier locatif. La première étant bien sur le recueil d’informations sur le bien que vous convoitez. Vous devez avoir une information précise sur la superficie, obtenir le numéro du lot auquel appartient votre terrain et vérifier les bornes au cadastre. Ces deux derniers éléments ne concernent que les maisons individuelles. La seconde étape consiste à effectuer un état des lieux détaillé. Il est fortement conseillé de solliciter le carnet d’entretien et le procès-verbal des dernières assemblées générales. Établir un état des lieux juste et précis permet d’avoir une idée claire des travaux à entreprendre. Il s’agit d’ailleurs d’un argument qui a toute son importance si vous envisagez de négocier le prix de vente. Un bien entièrement remis à neuf vous laisse une faible marge de manœuvre. L’étape suivante concerne votre banque. Vous devez faire le point afin de déterminer les modalités de financement du bien, mais aussi de vous informer sur les aides possibles. Votre demande de financement est validée par votre banque et vous êtes prêt à entrer en possession de votre maison. Cela ne doit se faire toutefois, sans avoir choisi avec soin votre assurance habitation.

 

Financer l’achat d’un bien immobilier

La question du financement demeure au centre du processus d’acquisition d’un bien immobilier. Elle requiert de ce fait un soin particulier. Qu’il s’agisse d’un prêt immobilier avec ou sans apport, les modalités de remboursement doivent clairement être établies. Voici quelques conseils pour que ce qui est très souvent perçu comme une véritable aventure se déroule dans les meilleures conditions. Le premier conseil est la préparation de votre dossier. Il doit être en béton, particulièrement précis, avec un budget calculé au plus juste. Il est important de bien calculer la mensualité que vous êtes prêt à consacrer à votre achat. Soyez le plus raisonnable possible afin de ne pas vous retrouver le couteau sous la gorge. Le second conseil est de faire le point sur les aides dont vous pouvez bénéficier. Des prêts à taux zéro existent autant au niveau national que régional. Un petit tour à votre mairie peut tout à fait être indiqué. Ne vous lancez pas sans avoir des précisions sur le type de prêt, sachant que le prêt à taux fixe est celui qui ne vous réserve aucune surprise. Enfin, prenez le temps de bien choisir votre assurance. Elle vous garantit un remboursement des mensualités en cas d’accident de la vie.

Vivre en copropriété

Vous avez acquis un bien en copropriété et souhaitez enfin vous y installer. Il est pour votre tranquillité important de respecter certaines règles. La première est bien sur le respect du règlement intérieur de la copropriété, document que vous avez certainement signé pendant l’acquisition de votre appartement. Il s’agit du récapitulatif des droits et devoirs des copropriétaires. La seconde est le respect des parties communes. Il est ainsi nécessaire de solliciter l’avis de la copropriété si vous souhaitez stocker des affaires à cet endroit. Il faut garder à l’esprit qu’en se portant acquéreur d’un bien en copropriété, on devient de facto membre du syndicat de propriété. Son rôle est d’administrer les parties communes, de voter les budgets, décider des travaux à entreprendre, etc.  Il faut de plus garder à l’esprit que vous ne pouvez, en tant que copropriétaire, effectuer des travaux, notamment dans les parties communes sans l’avis de la copropriété. Cette restriction ne concerne bien sûr pas les parties privatives. Au-delà de ces détails techniques, de toute considération légale, le respect et la courtoisie demeurent de mise pour bien vivre en copropriété. Ce qui sous-entend le respect de l’espace de vos voisins et surtout de leur tranquillité.

 

Vendre son bien immobilier

Se défaire de son bien immobilier est un exercice délicat qui doit être fait avec rigueur et méthode. Nous vous proposons quelques conseils afin que votre vente se déroule de la meilleure manière qui soit. Évaluer son bien est la première étape. De nombreuses agences et même sites internet vous proposent ce service gratuitement ou à moindre coût. Vous aurez ainsi une idée claire, en fonction du nombre de pièces, de la situation géographique, des commodités autour, à combien vous pouvez le vendre. La seconde étape est de choisir à qui confier, la vente de votre bien. Vous pouvez ainsi faire appel à une agence immobilière en mandat exclusif (une seule agence) ou en mandat simple (plusieurs agences). Vous pourrez de cette manière bénéficier de l’expertise de professionnels, ce qui vous garantit une vente rapide. L’autre préalable à toute mise en vente est la nécessité de réaliser la totalité des diagnostics techniques, rassemblés dans un document, qui sera mis à la disposition des acheteurs potentiels. Enfin, pensez à mettre en valeur votre bien. Les personnes qui souhaitent acquérir votre bien doivent pouvoir s’y projeter. Il est de ce fait opportun de le vider de ses meubles, ou d’ôter les plus encombrants. Ils pourront ainsi se faire une idée des proportions de chaque pièce.